Des installations de formation ultramodernes pour stimuler l’emploi

Des installations de formation ultramodernes pour stimuler l’emploi
Économie et innovation

La Région wallonne veut se doter d'une infrastructure de formation avancée et économe en énergie, qui suit l'évolution des métiers et les besoins de l'économie. Ces nouvelles infrastructures doivent permettre de dispenser des formations qui assurent une transition efficace du chômage à l'emploi pour tous les profils de qualification.

Le projet "Mise à niveau des infrastructures de formation de pointe" vise à promouvoir les synergies entre les acteurs de la formation professionnelle. Le paysage de la formation sera ainsi plus lisible, plus efficace et plus efficient. En complément, des chemins de formation intégrés avec des ponts seront créés dans le cadre du projet. Le projet s'inscrit en outre dans la dynamique de l'accompagnement adapté des demandeurs d'emploi puisque les différentes infrastructures serviront à orienter, former et accompagner le demandeur d'emploi vers une insertion socioprofessionnelle durable.

L'extension de certaines infrastructures permettra d'augmenter la capacité de formation pour des professions en demande et en pénurie, comme par exemple :

  • Formation dans le secteur biopharmaceutique (qui devrait connaître une croissance de plus de 2.500 emplois en trois ans).

  • Technologie numérique

  • La transformation complète des processus de production

  • Développement durable - notamment dans le secteur de la construction (le secteur prévoit d'importants recrutements grâce à la rénovation des bâtiments et à plusieurs plans d'investissement publics)

  • Gestion des forêts

  • Introduction des principes de l'économie circulaire.

Les centres de formation sont en cours de modernisation pour intégrer des techniques de formation innovantes basées sur la simulation et la virtualisation. L'objectif est de disposer d'équipements à la pointe de la technologie (salles immersives, studios d'enregistrement, jumeaux numériques, réalité augmentée...). Cette modernisation permettra également d'augmenter le nombre de formations et donc de personnes bénéficiant de ces dernières

Lors de la construction et de la rénovation des bâtiments, une attention particulière sera accordée aux matériaux écologiques, à l'isolation des bâtiments et à la production d'énergies renouvelables. Aucune autre source de financement n'est prévue pour les travaux. Les montants demandés couvrent l'investissement total.

L'ensemble du projet comprend la construction, la rénovation et la mise à niveau de 8 sites :

  1. L’Eco-Centre de formation de Belgrade (Namur), consiste à construire un nouveau bâtiment de 16.000 m² destiné à regrouper sur un site unique les centres de formation IFAPME et FOREM de Namur. La mutualisation des ressources permettra d’optimiser l’offre de formation et de répondre plus adéquatement aux besoins de compétences liées aux évolutions technologiques, réglementaires et environnementales constantes, impactant la plupart des métiers et secteurs, tels la construction durable mais aussi les métiers de bouche, la mobilité, etc.

  2. Création d’un Centre des Eco-Technologies Contemporaines et des Nouveaux Matériaux à Mons. Il s’agit d’une coopération entre l’UMons et le FOREM. L’UMons se chargera de la plateforme technologique et le FOREM du centre de formation. Objectif : Création d’une plateforme technologique de 6000 m2 et d’un centre de formation de 8000 m2 d’ici Q2 2026. L’objectif central du projet est de mettre sur pied un centre d’excellence dans le domaine de la formation aux métiers de la transition écologique en mobilisant les connaissances du partenaire universitaire dans le domaine des matériaux nouveaux pour les secteurs de la construction, de l’énergie, de la mobilité et du biomédical. Ce centre d’excellence valorisera également, en matière de formation, les travaux menés par les partenaires dans le domaine des techniques de simulations. Concrètement, il s’agit de former à la maîtrise des connaissances et compétences nécessaires à la mise en œuvre de matériaux nouveaux en rapprochant la formation des lieux où ils sont développés. Ce centre d’excellence sera constitué d’une plateforme technologique associée et coordonnée à un centre de formation. Cela constituera un outil pédagogique permettant de développer des projets en lien avec des TPE/PME, aussi bien pour les chercheurs et les étudiants avancés que le personnel des TPE/PME et les demandeurs d’emploi peu qualifiés. La plateforme favorise aussi le rapprochement d’apprenants possédant des profils et des niveaux de formation très différents et permet un travail en équipes hétérogènes, proches de celles rencontrées dans le domaine de la production. La plateforme sera constituée d’équipements de pointe permettant la caractérisation des matériaux nouveaux dans un environnement moderne adapté à la formation (salle de formation, salle numérique en lien avec le centre de formation – laboratoires expérimentaux) et tout cela dans un écosystème dédié à la recherche permettant d’allier intimement formation et recherche d’excellence. Les Etudes liées à la construction du bâtiment sont en cours (1/01/2022 – 31/12/2023). La construction du bâtiment commencera début 2024 pour s’achever en 2025.

  3. Le centre de compétences Technocité de Mons sera agrandi de 1.000m2 afin de répondre aux nouveaux besoins de formation pour diverses fonctions critiques telles que développeur web ou analyste informatique.

  4. Le centre de compétences Technifutur® de Seraing va faire l'objet d'une rénovation en profondeur qui permettra non seulement d'améliorer la performance énergétique du bâtiment, mais aussi de former à des métiers en difficulté tels que technicien, soudeur ou ingénieur mécanique.

  5. L'expansion du centre de compétences AutoFORM répond à la demande toujours croissante de formations dans le secteur automobile.

  6. Le Centre de compétences des secteurs verts répondra au besoin de formations sur les défis du changement climatique par une extension.

  7. L'infrastructure du centre de formation traditionnel du Forem sera étendue pour inclure un centre d'expertise en sécurité routière pour les camions et les bus. Des modules de formation sur la numérisation de la route y seront aussi ajoutés

  8. À Mons, le nouveau Centre des Eco-Technologies Contemporaines et des Nouveaux Matériaux offrira une formation avancée dans le secteur des Nouveaux Matériaux dans les domaines de la construction, de l'énergie, de la mobilité et des applications biomédicales.

Un calendrier détaillé a été fourni pour chaque projet, de fin 2021 à mi-2026.

Budget Ce chiffre indique dans quelle mesure le projet contribue à une transition verte. millions € 83.74

Gouvernement responsable Gouvernement wallon

Climat Ce chiffre indique dans quelle mesure le projet contribue à une transition verte. 22%

Digitalisation Ce chiffre indique dans quelle mesure le projet contribue à la transition numérique. 0%

Objectif final
39,000

Echéance 2026

SDGs Ce projet contribue à la réalisation d'au moins un des 17 objectifs de développement durable des Nations Unies
Éducation de qualité
Éducation de qualité
Industrie, innovation et infrastructure
Industrie, innovation et infrastructure

Impact sur l'égalité des genres Ce projet contribue à l'égalité des genres

Des installations de formation ultramodernes pour stimuler l’emploi

Partager le projet
Économie et innovation
Formation et marché du travail

Budget total 83.74 millions €

Typologie Infrastructure

Human capital

Climat

Digitalisation

Gouvernement wallon 83.74 millions €

Privé +0 millions €

Public +5 millions €

Impact sur l'égalité des genres Ce projet contribue à l'égalité des genres

SDGs Ce projet contribue à la réalisation d'au moins un des 17 objectifs de développement durable des Nations Unies
Éducation de qualité
Éducation de qualité
Industrie, innovation et infrastructure
Industrie, innovation et infrastructure

Objectif total 39,000

Chronologie

503
Aujourd'hui

avril 2025

Bâtiments entièrement équipés pour les services de formation et d’emploi

A réaliser

16 000 m² sont dédiés à la rénovation, à la construction et à l'équipement des bâtiments suivants : - Cefochim - Technocité - Forem - Technifutur - Autoform - Secteurs Verts - Centre des Ecotechnologies – Mons

avril 2026

Bâtiments entièrement équipés pour les services de formation et d’emploi (étape 2)

A réaliser

Un total de 39.000 m² de bâtiments rénovés et équipés, avec 23.000 m² supplémentaires pour l'Écocentre de formation de Belgrade et le Centre des Écotechnologies de Jemappes.

Plus de projets sur économie et innovation